06 février 2012

Artisan, créateur ... auto-entrepeneur ...

Il y a quelques mois je vous présentais l'Echarlotte, une jeune créatrice céramiste.

Aujourd'hui si je vous en reparle car elle publie un billet sur la condition des créateurs et auto-entrepreneurs. 

Je me permets d'afficher l'intégralité de son billet par respect pour ses "maux". 

Je vous encourage à lire son article: 



Billet publié par L'Echarlotte le 3 février 2012


Si vous souhaitez  lui laisser un commentaire rendez-voussur son site  ICI.

N'hésitez pas non plus à partager (blog, facebook, tweet) mais aussi autour de vous ... car nos "petits" créateurs ont besoin de soutien.

Merci à tous ceux qui auront pris quelques instants pour lire ce billet.

Création L'écharlotte

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Merci, ça fait réfléchir... encore plus! Combien de fois j'ai halluciné sur le nombre de couturières débutantes qui, à peine savent-elle coudre une trousse ou un bête sac (tuto du net bien sûr), ont déjà ouvert une boutique en ligne! L'appât du gain? Des fois il vaut mieux laisser la place à ceux qui proposent quelque chose de vraiment original et de façon professionnel :/

    RépondreSupprimer
  2. voici un article bien intéressant. j'ai moi aussi créé une structure en 2007 dans ce même cadre d'auto entrepreneur (rien à voir avec la création). Fort heureusement pour moi, mes précédentes activités m'ont permis de porter la multitude de casquettes. j'ai du cesser cette activité en 2009 en raison de la maladie de maman et de mon impossibilité de la gérer dans de bonnes conditions. bon courage à tous les créateurs d'entreprise car la période n'est guère favorable et les charges restent chères !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis entièrement d'accord avec elle..

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tout à fait d'accord avec elle, quand j'ai commencé à vendre mes créas, je me suis renseignée, et j'ai failli abandonner car je me suis dit que si je devais me mettre comme auto-entrepreneur, je ne pourrais pas laisser mes prix auxquels je vends, car clairement en France c'est rude comme statut. On ne favorise pas (contrairement à ce qui peut être dit) ce statut. J'ai la "chance" de travailler à côté, et donc de cotiser, ce qui me permet simplement de déclarer mon activité en "artiste libre" ce qui est différent d'auto entrepreneur. Mais il est possible pour des créatrices de se déclarer en artiste libre et déposer un dossier à la maison des artistes, les charges sont différentes de celles de auto entrepreneurs. mais là n'est pas le sujet. Je souhaite bon courage à tous ceux qui font ce pari de vivre de leurs créations, car c'est réellement non pas un pari, mais un challenge, une folie presque.
    Weriem, pour être sur une plate-forme de vente, je vois qu'il ne suffit pas de coudre une trousse et deux pochons pour avoir du gain, nombreuses sont les personnes sur ces portails qui se demandent pourquoi elles ne vendent pas, et bien en partie pour les raisons que tu soulèves, il ne suffit pas de coudre ou faire 2-3 choses de ses mains pour cela, comme le souligne l'Echarlotte. Après pour devenir professionnel, il faut bien commencer par quelque chose un jour non ? Qui ne teste pas ne le saura jamais, mais le chemin est rude et parfois ne va pas très loin. Seules les vraies démarches originales et professionnelles tiennent sur la durée. mais quel parcours du combattant j'imagine !!

    RépondreSupprimer
  5. Merci à toi de relayer aussi ces informations qui entrepreneurs ou pas, artisan ou pas permettent de mieux comprendre et peser les enjeux!

    RépondreSupprimer
  6. Etant trés sensible aux difficultés des petites entreprises, je ne peux que partager ses questions. La copie, la concurrence déloyale étant une dure réalité, seul l'esprit créatif et ingénieux pour sauver ces personnes de talents. Les autres, ils s'atrophient tout seul.

    RépondreSupprimer
  7. Et oui c'est loin d'être aussi simple et gérer plusieurs casquettes aussi, tout ce temps....ne plus avoir de week-end, de vacances et bien difficile à supporter à la longue, cela fait 20 ans que je suis dans la couture et quelques années que je me bats en tant que créatrice avec ma propre marque, pour ma part, je jette l'éponge, ne pas avoir de salaire, quand on est chargé de famille, ce n'est plus viable, de voir des créas d'autres "créatrices" qui se vendent comme des petits pains alors que les finitions sont plus que limite et pas très originale et que nous on rame à coté, c'est jamais assez bien, assez fun, assez in, bref, je n'ai plus la foi, plus cette petite flamme, qui pendant des années, m'apportait la motivation, l'envie de continuer quoi qu'il arrive................. l'aventure se termine là.
    Pleins de courage pour L'Echarlotte et les autres, car c'est sur il en faut, à revendre même ^-^
    Des bises.

    RépondreSupprimer
  8. Un grand merci à toutes pour vos réflexions, vos commentaires, vos soutiens aux créateurs.

    RépondreSupprimer
  9. Comme je suis d'accord avec cette créatrice, je suis moi-même dans le même cas avec les mêmes analyses,je vais aller voir son site. Douce journée, je viens de découvrir votre blog grâce à L'art de la curiosité je vais continuer ma visite. A bientôt
    Nat la fée

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...