19 novembre 2012

Bloquer son ouvrage tricot ou crochet

... ou le bain du raton laveur! ^-^

Le blocage des ouvrages tricot ou crochet a été pour moi une véritable révélation.
Je ne sais pas trop comment expliquer LA chose.

Traditionnellement dans ma famille Tricot on lavait l'ouvrage après l'avoir fait mais il n'y avait pas d'attention plus "particulière".  Parfois quelque patte-mouille ... au combien mystérieuse ... mais passons!

J'ai lu et relu plein d'articles sur le blocage des ouvrages et maintenant je ne couperais plus à ce rituel.
Car oui, pour moi c'est LE rituel de fin de travail. 
C'est un peu le bain du nouveau-né, l'étape ultime ou après avoir passé des heures de travail (douloureuse ou non! lol) on "libère" enfin son ouvrage. Il se détend dans l'eau, trouve enfin son aisance sur le matelas et sèche lentement pour prendre sa forme finale.

J'ai été bluffée je crois par l'action du blocage sur mes ouvrages.
Les jersey sont lissés, les bords "tordus" redressés, les angles rectifiés ... bref, vous l'avez compris ... étape indispensable!

Je me suis amusée à photographier ces étapes chez moi. Car plus que des mots les images parlent souvent plus. Vive les partages d'expériences! ... et la transmission!

Pour moi la baignoire est le nec plus ultra. Un bac à douche ferai également l'affaire. 
"Eau dégourdie" comme dirait ma grand-mère c'est à dire ni froide ni chaude!
Etape d'essorage doux à la main. D'où tout l'intérêt que l'ouvrage soit dans la baignoire! 
On élimine le maximum d'eau du plat de la main.  On peut replier l'ouvrage sur lui-même.

Transfert après pliage sur des draps de bain bien épais. Ca dégouline un peu ... c'est pour la bonne cause!
 Enroulage!
 Et pressage ... avec les pieds! 
100% validé
 On renouvelle éventuellement dans d'autres serviettes sèches.

Et ... le truc que ma fille adore ... le plantage d'aiguilles.
Ne vous inquiétez pas, elle les manipule avec une grande dextérité (depuis très longtemps!). 
L'idée c'est d'étaler son ouvrage et de lui donner sa forme et taille finale. 
Quand on fait les choses très bien on prend un mètre ... limite une équerre si il y a des angles. 
On se reporte aux dimensions du patron etc. 
L'ouvrage étant humide, il va vraiment prendre la forme que vous allez lui donner. 
Cette étape prend un certain temps. 


Transmission assurée! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. en effet étape indispensable pour profiter au maximum de ses heures de travail ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, j'ai bientôt terminé un plaid au crochet j'ai rien bloqué avant assemblage, alors je ne manquerai pas de procéder comme tu l'expliques!

    RépondreSupprimer
  3. Alors le tuto avec les petites mains et les petits pieds ........... JE CRAQUE c'est trop mignon !!

    RépondreSupprimer
  4. Une étape que je zappe souvent, mais qui pourtant donne un très bon résultat !!!
    Et toi, tu fais ça sur ton matelas ???

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment craquant comme tu nous illustres cette technique!
    hihihi...j'en ris encore! merci

    bises

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    J'arrive tout droit de chez la sorcière bricoleuse pour le tuto de ton sac! il est très chouette!
    Et là, pour le blocage, tu t'es drolement embêtée!!! suffit juste d'épingler ton ouvrage sur une surface plane en lui donnant sa forme définitive et tu le vaporises à l'eau avec un vaporisateur pour bien l'humidifier mais sans le détremper et tu le laisses sécher à l'air...C'est tout! C'est beaucoup moins contraignant que cette méthode...et ça marche très bien!
    bon, je continue ma visite!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...